Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Christophe

Le blog de Christophe

Récit de dix voyages en Birmanie (Myanmar)


Le lac Inle dans toute sa splendeur

Publié par Christophe sur 14 Juillet 2014, 14:29pm

Dimanche 25 mai : Coup de chaud au lac Inlé

Un dernier petit déjeuner fait maison à la Thitaw Lay House de Kalaw avant de prendre le minibus pour Shwenyaung (8 h-3 000 k). De là, un pick-up m'emmène jusqu'à Nyaungshwe pour 2 000 k. Il fait nettement plus chaud qu'à Kalaw avec une température à la limite du supportable. Je suis en compagnie d'un couple néerlandais que je vais guide jusqu'à la Golden Empress guesthouse. L'hôtel est en travaux avec l'extension d'une aile, mais quelques chambres sont encore disponibles. Les filles à l'accueil me reconnaissent et je parviens à négocier la chambre simple à 20 $ au lieu de 25.

Il est 10 h 30, c'est jour de grand marché à Nyaungshwe. Il y a encore de l'animation, mais avec la chaleur, tout le monde a l'air endormi. Avec les treks que j'ai effectués en solo ces derniers jours, je me dis qu'un peu de repos me fera le plus grand bien. Le vélo ou le bateau, ce sera pour demain. Le temps de m'acclimater à cette température caniculaire. Mais suis rassuré car on me signale que du côté de Bagan, c'est bien pire, le mercure dépasse les 46°. Je me fais un après-midi tranquille avec un peu de marche dans Nyaungshwe, quelques arrêts dans des tea shop, un peu d'internet car je n'y avais pas trop goûté à Kalaw.

Puis je retrouve les deux Néerlandais et leur demande s'ils sont intéressés par un tour en bateau sur le lac. Ils acceptent. ça tombe bien car il y a un marché le lendemain que je ne connais pas au sud du lac, à Taung Tho. Pour le reste, je referai les classiques, mais comme ça fait longtemps que je n'ai pas naviguer sur le lac, ça me permettra de remettre mes informations au goût du jour. Retour à l'hôtel où on m'offre une bière. Je suis comme chez moi ici. Le soir, repas dans un restaurant situé dans la même rue que la guesthouse, chez Htoo Htoo Aung. Un copieux riz frit au porc à 1 500 k.

Lundi 26 mai : Marché au bois, pêcheurs et boutiques...

Petit déjeuner à 6 h 30 à la guesthouse car à 7 h 15, le bateau nous attend pour la visite du lac. Prix du bateau 16 000 k réservé la veille dans une agence dans le centre de Nyaungshwe. Il faut partir tôt car le marché de Taung Tho est assez éloigné au sud du lac. Cela n'empêche pas notre boat driver de commencer la visite par un arrêt dans une boutique d'objets en argent que l'on parcourt à très grande vitesse.

Je m'enduis la peau de crème solaire car sur le lac, ça cogne fort. Arrivée vers 9 h 20 sur le marché de Taung Tho qui, à mon avis, doit être bien plus animé aux premières heures de la journée. On croise d'ailleurs quelques bateaux chargés de bois repartir. Ce marché est spécialisé dans la vente du bois et il est assez fréquenté par les femmes Paos qui viennent des montagnes aux alentours. L'endroit est agréable, peu touristique malgré un nombre important d'étals de souvenirs.

Ce marché n'est pas le plus grand de la région, comparé à Inthein ou Aungban, mais il a son charme avec ce temple, en arrière-plan, perché sur la colline. Je suis des femmes Paos qui repartent en direction de leur village, chargées de marchandises et notamment du bois. Je les aurait bien suivies, mais le bateau et les deux Néerlandais qui m'accompagnent m'attendent.

La balade en bateau continue avec les arrêts habituels dans les boutiques : la soie, les fabriques de cigares (cheerot), la fabrique de bateaux (dont certains sont conçus en deux mois)... Au fil de l'eau, on croise des pêcheurs ou des agriculteurs qui s'adonnent à la culture des tomates.

Puis vient ce pêcheur qui s'arrête devant nous, le filet à la main, la jambe tendue pour ramer comme le font habituellement les Inthas, la population du lac. Une belle photo souvenir qui mériterait presque une carte postale. Un peu plus loin, le batelier propose de s'arrêter sur un site où se trouvent des femmes girafes. Les deux Néerlandais ne sont pas chauds pour leur rendre visite, ça tombe bien moi non plus. Je préfère les voir dans leur véritable environnement et non dans des boutiques.

Arrêt maintenant au monastère des chats sauteurs qui a l'air totalement endormi. Les moines n'auront pas le temps de présenter le show avec les chats, malgré la présence de quelques touristes. Il ne devait pas y en avoir assez à leur goût.

Direction le temple Phaung Daw Oo, le plus célèbre du lac. On y voit les merveilleux bateaux qui seront de sortie au moment du festival qui porte le même nom. On traverse ensuite quelques villages avec les maisons sur piloti, les cultures de tomates... Retour sur la terre ferme vers 16 heures.

Le couple de Néerlandais veut réserver une chambre au View Point, l'hôtel le plus réputé de Nyaungshwe. Comme je suis curieux, j'en profite pour visiter les élégants bungalows. Il y en a à 59 $, d'autres à 101 $. Ce sont des prix pour la basse saison, en hiver, il faut facilement rajouter 30 $. L'endroit me tenterai bien, mais j'aurai l'impression de ne plus être en Birmanie. En plus, à la Golden Empress, le personnel est aux petits soins et je m'y sens bien. Le soir, repas dans un resto près du marché, Sin Yaw, plutôt bien classé sur Tripadvisor. J'y ai bien mangé avec du porc en tranches avec des légumes, un jus de citron et du riz (5 000 k).

Mardi 27 mai : La pagode Shwe Yan Pyay en ébullition

Un bon petit déjeuner à la Golden Empress avec toujours autant de fruits. Comme demain, c'est jour de pleine lune, il n'y a pas de marché. Et je crois savoir que le marché de Main Thauk est avancé d'une journée. Un des serveuses de la guesthouse est moins affirmative et m'informe qu'il y a une procession cet après-midi au monastère en bois Shwe Yan Pyay, sur la route de Shwenyaung.

Je commence par Main Thauk avec un vélo loué 1000 k. Il fait encore chaud. Je pédale en direction du sud du lac et vois toujours autant d'hôtels en construction dont l'immense Novotel qui commence à prendre forme. Arrivé à Main Thauk, il n'y a finalement pas de marché. Je continue jusqu'à un village en bordure du lac où il faut franchir un long pont en bois. Pittoresque. Je prends mon temps pour revenir à Nyaungshwe et m'arrête pour regarder des femmes travaillant dans les terres, particulièrement sèches, avec une simple bêche.

Arrivé à un village, j'entends un semblant d'animation. Je m'y rends et tombe sur une maison où se sont rassemblées des dizaines de personnes. Une fille m'accueille et m'annonce qu'il s'agit des funérailles de sa mère. Me voilà bien embarrassé car je suis invité. Tout le village s'est quasiment rassemblé et l'heure du repas approche. Je décline l'invitation par respect pour la famille.

L'heure tourne et je file au monastère Shwe Yan Pyay. Je prends un thé pendant que des filles se maquillent. Je suppose que c'est pour la procession à venir. A 16 heures, le défilé autour du monastère commence. Il y a une belle ambiance avec des filles et des femmes dans leurs plus belles tenues, des hommes qui dansent. Et un monastère en ébullition avec les moines qui assistent au spectacle au niveau des ouvertures en bois. Ce qui me permet de réaliser de jolies photos.

Le défilé dure une bonne trentaine de minutes. Retour sur Nyaungshwe où j'achète un billet pour le bus de nuit du lendemain, en VIP à 20 000 k. Le soir, repas au Hteet Hteet Lwin, un curry porc patates avec toujours autant de petits plats pour 3 000 k. Excellent.

Mercredi 28 mai : L'heure du départ a sonné

En ce jour de pleine lune, quasiment tous les commerces sont fermés et il n'y a aucun marché ce jour. Je suis des jeunes nonnes dans les rues de Nyaungshwe. Les tenues sont d'un rose flamboyant et leurs parapluies leur vont à ravir. Je fais un petit tour à vélo dans les alentours du lac. Je me prépare aux longues heures de bus de nuit qui m'attendent jusqu'à Yangon. Un bus VIP toujours aussi confortable et où curieusement, il n'y aura que... deux passagers en ma compagnie. Pour rentabiliser le trajet, le chauffeur fera un long arrêt avant Aungban afin de remplir les soutes de marchandises. L'arrivée se fait au petit matin à Yangon où je passerai ma dernière journée sur le sol birman avant de regagner Bangkok.

Le lac Inle dans toute sa splendeur
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patricia 23/07/2015 22:43

Bonsoir Christophe, je vois que tu as pris un bus de nuit pour aller de Nyaungshwe à Yangon la veille de ton retour en France, donc pas de marge de manoeuvre en cas de panne... C'est vraiment jouable? C'est ce que j'avais en tête (de Kalaw à Yangon) mais par peur de rater l'avion j'étais prête à partir 1 jour plus tôt et passer une nuit à Yangon avant notre vol. Qu'en penses-tu ?

RIADLUXEMARRAKECH 05/11/2014 14:53

mrtvi pour cette articles et ces jolie photos

en savoir plus 25/08/2014 08:51

Je vous vante pour votre paragraphe. c'est un vrai exercice d'écriture. Développez

Le de serrurier paris paris en serrurier paris paris sur serrurier paris paris et serrurier paris paris :. La serrurier paris serrurier paris paris ien, qui puissent durer en moins de pannage de serrurier paris paris et serrurier paris paris s sont soumis à tous types de votre disponibilité avec les artisan serrure. Serrurier serrurier paris paris . Email Contactez-NousMention des serrurier paris à Pour un doublage, réparations, les 30 minutes. Bricard Fichet Laperche, cylindre grippée, clé. Serrure a larder ).

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents