Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Christophe

Le blog de Christophe

Récit de dix voyages en Birmanie (Myanmar)


La Birmanie me manquait, j'y suis retourné (janvier 2014)

Publié le 5 Février 2014, 13:02pm

Birmanie-janvier-2014 311

 

Lundi 30 décembre 2013 : Paris-Bangkok

 

Le vol avec Qatar Airways a été parfait, les repas corrects, les horaires respectés malgré ma longue escale (8 h 30) à Doha. Mais pour bénéficier d'un aller-retour à prix compétitif entre Paris et Bangkok (540 euros), il me fallait faire des sacrifices. Je suis arrivé peu après minuit à Bangkok et comme le métro ne fonctionne plus à cette heure tardive, j'ai décidé de passer la nuit à proximité de l'aéroport au Plai Garden Boutique Guesthouse réservée sur Agoda à 13 euros la nuit. L'avantage, c'est qu'une navette gratuite m'attendait à l'aéroport. La nuit sera excellente malgré le bruit des avions.

 

Du 31 décembre au 2 janvier 2014 : Détente à Bangkok en attendant le visa

Le lendemain, je reprends la navette qui me ramène à l'aéroport d'où je prends le métro pour mon hôtel situé dans le quartier Sukhumvit, soi 20, le Bally's Studio pour lequel j'ai bénéficié d'une promo sur hoteltravel.com. J'arrive à destination où, coup de chance, on m'offre une chambre surclassée avec un coin cuisine et le petit déjeuner en prime alors que ça n'était pas prévu dans le deal. Je ne m'en plains pas ! Durant trois jours : détente, piscine, shopping et surtout obtenir mon visa à l'ambassade du Myanmar, sachant qu'elle est fermée le 1er janvier et que mon avion est le 3 janvier. Ca ne me laisse pas beaucoup de temps  Le visa birman en deux temps trois mouvements

 

Vendredi 3 janvier : Come back to Yangon

 

Birmanie-janvier-2014 500

 

 

Ce matin, réveil de très bonne heure. Mon avion pour Yangon est à 7 h 15 de l'aéroport Don Muang. Je n'ai pas le choix, il faut que je me lève tôt, très tôt : 3 h 35 ! Le taxi m'emmène à l'aéroport à 4 h 30 pour 300 baths au lieu des 500 proposés par l'hôtel. J'arrive à l'aéroport à 5 h 15. Si j'avais su, j'aurai dormi une heure de plus. Avec le décalage horaire, je pose le pied sur le sol birman à 8 heures. Il y a désormais un système de navettes à 5 dollars pour le centre ville. Avantage : moins cher que le taxi. Inconvénient : il faut un peu attendre pour qu'il se remplisse. Sinon avec un taxi, ça se négocie entre 7 et 8 dollars.

 

Pour ce qui est du change, je recommande de le faire à l'aéroport où le taux était similaire, voire même plus intéressant que dans les money-changer de la ville (1 dollar à 983 k et 1 euro à 1340 kyats). Et plus vous avez de grosses coupures (des billets de 100), meilleur sera le taux de change.

 

 

Birmanie-janvier-2014 491

 

 

La navette me dépose devant l'hôtel Star 29, en plein centre, rue Bogyoke. Il est 10 h 15 et on me file la chambre avant l'heure normale de l'enregistrement. La chambre à 30 $ est passable, lit correct, TV, salle de bain, petit déjeuner, mais sans aucune fenêtre. J'avais préalablement réservé sur le net. Par curiosité, j'ai rendu visite à trois hôtels dans la ville : le Panorama avec des chambres entre 100 et 120 $, puis le May Shan près de Sule Pagoda qui, avec ses chambres simples à 45 $, était complet. Enfin, il y avait la Mahandadoola guesthouse, toujours près de Sule, avec ses chambres à 6 dollars. Il y avait apparemment de la place, mais au niveau confort, ce n'est vraiment pas ce qui se fait de mieux à Yangon.

 

Birmanie-janvier-2014 496

 

 

On m'avait tellement dit que la Birmanie et Yangon avaient changé que je me demandais ce qui m'attendrait une fois sur place. Pour ce retour au pays, quelques petites choses m'ont marqué, mais rien de transcendant non plus. Bon ce que je savais, c'est que le prix des hôtels a doublé, voire triplé en deux-trois ans et ils sont souvent complets en haute saison. Les money-changer fleurissent à chaque coin de rue. La circulation est devenue infernale : de l'aéroport au centre ville, je mettrai près d'une heure de temps avec la navette alors qu'il y a peu encore, ça se faisait en 20-25 minutes.

 

Il y a plus de touristes, je le savais aussi. Mais à Yangon, dans les quelques coins que j'ai arpentés le premier jour, je n'en ai pas croisé par centaines ! En général, ce que j'ai vu sont accompagnés d'un guide et on les croise essentiellement sur les sites principaux comme la pagode Shwedagon ou le marché Bogyoke. Au cours de mes balades dans les quartiers populaires, indiens ou musulmans, je n'en ai croisé qu'une poignée. Et pourtant, je suis en plein dans la haute saison touristique.

 

Birmanie-janvier-2014 076

 

 

On m'avait dit que la Birmanie avait changé à toute vitesse. Voilà que j'imaginais tout le monde à Yangon en jean avec un hamburger et un coca à la main. Ben non, sur les marchés, il y a toujours autant de femmes aux joues peinturlurées de thanaka, les hommes portent toujours le longyi. On boit toujours le thé au lait dans les ruelles, assis sur des chaises pour enfants. Il y a toujours les restos de rue où l'on mange des spécialités locales pour à peine 500 kyats. Les hommes mâchent toujours le bétel qui leur donnent de magnifiques dents rouges... Ah si parmi les changements, on ne voit plus les changeurs dans la rue, à proximité de la pagode Sule, et qui prenaient un malin plaisir à arnaquer les touristes. En revanche, on voit les Birmans en famille ou en couple dans le parc Mahabandoola. Ce qui était peu fréquent, il n'y a pas encore si longtemps.

 

Birmanie-janvier-2014 007

 

 

Quelques enseignes Donut's ont fait leur apparition, les bouteilles de Coca Cola aussi. Pour ce qui est des supermarchés, ils sont toujours aussi rares dans le centre ville et moyennement approvisionnés. Et moi, l'amateur de fruits exotiques, je ne trouve toujours pas mon bonheur sur les marchés, bien mieux achalandés en pommes chinoises ou oranges. Voilà un peu pêle-mêle mon ressenti de ce premier jour Rangoonesque.

 

Birmanie-janvier-2014 014

 

 

Je me suis quand même rendu à la MTT (Myanmar Travel Tour), une sorte d'office de tourisme gouvernemental près de Sule Pagoda, où les informations sont toujours aussi légères. Je voulais en savoir plus sur Loikaw, la région des femmes Padaungs, les femmes-girafes. Réponse : " Oui vous pouvez y aller en solo, mais vous ne pourrez pas sortir de la ville, car il faut une autorisation ". Et d'après ce que m'a dit la femme de la MTT, c'est autour de Loikaw qu'il y a le plus de choses à voir. Une petite question aussi sur les hôtels au lac Inle, pour savoir si je pourrai trouver facilement. " Oh oui pas de souci ! Juste que les prix seront très élevés pendant la haute saison " me répond-elle. Me voilà bien avancé.

 

Birmanie-janvier-2014 506

 

 

Un plat de riz avec des oeufs accompagné de thé dans la rue pour 500 kyats. Il est 18 heures, retour à l'hôtel où je m'endors en quelques instants.

 

 

Samedi 4 janvier : Le grand tour de Yangon

 

Birmanie-janvier-2014 053

 

 

Ce matin, je dors comme un bébé. C'est un personnel de l'hôtel qui à 7 h 30 frappe à la porte avec le petit déjeuner sur un plateau. Rien d'extraordinaire (riz, oeuf, café), mais c'est plaisant d'être servi à domicile. Bon, j'ai bien récupéré et suis surpris de voir que la ville est particulièrement calme. Normal, ce 4 janvier est célébré la fête de l'indépendance, et c'est donc jour chômé. Voilà pourquoi c'est si paisible. Moins de circulation à Yangon, ça me convient très bien. 

 

Birmanie-janvier-2014 033

 

 

De bonne heure, c'est le meilleur moment pour se balader sur les marchés de la ville. Les vendeuses crient, il y a toutes ses odeurs, ces visages teintés de thanaka, ces sourires, des "hello" à mon passage. J'adore cette ambiance. Je repasse dans une ruelle où une vendeuse de thé me reconnaît et m'installe sur une chaise : "One tea please !"

 

Près de Sule Pagoda, des échoppes vendent des tickets de bus sur lesquels elles prennent une petite commission.Pour avoir le juste prix, le mieux est d'aller en face de la gare (des trains), pas très loin à pied, et où on a l'embarras du choix. Un ticket de bus pour Aungban, en bus VIP (17 500 k), au même prix que pour aller à Taunggyi ou le lac Inle. L'avantage, c'est que je n'aurai pas à me rendre à la station de bus par mes propres moyens. On m'y emmènera en pick-up de la boutique où j'ai réservé. Horaires annoncés : départ à 19 heures, arrivée vers 4-5 heures du matin. Ca me fera gagner une nuit d'hôtel.

 

Birmanie-janvier-2014 005

 

Je me rends ensuite à la gare pour prendre le train circulaire, ce que je n'ai jamais fait par le passé  Le tour de Yangon en train. De retour dans le centre, la ville s'est nettement animée. Les familles, les couples sont de sortie en ce jour férié. Comme je pense à mes lecteurs, j'ai profité de ma balade pour me rendre dans quelques hôtels. Près de Sule Pagoda, le Mahanbadoola (6 $ la simple, 12 $ la double) était complet ce jour, mais pas le lendemain. Attention, j'ai fait cette visite à 16 heures. En s'y prenant dans la matinée, ça doit être moins compliqué. Toujours pour routards, l'Okinawa guesthouse (16 $ la chambre) complet également. Pour les budgets moyens, il y avait de la place au May Fair Inn à 30 $ la double. Enfin pour la gamme un cran au-dessus, j'ai découvert le Aung Tha Pyai dans la 38e rue. On m'a annoncé une chambre à 75 $ et sans que je dise quoi que ce soir, le prix est descendu à 65 $. Un petit test qui prouve qu'en s'y prenant un ou deux jours à l'avance, en téléphonant, ça doit être jouable.

 

 

 

Birmanie-janvier-2014 024

 

 

Dimanche 5 janvier : Bus de luxe pour Aungban

 

Ce matin, détente au parc Mahanbadoola. Il ne fait pas encore trop chaud et j'en profite pour bouquiner. Jusqu'à présent, je n'ai pas encore rencontré de groupes de touristes. Faut dire que je n'avais pas été dans les endroits les plus prisés de la ville. Au Bogyoke market, je vais découvrir une tout autre réalité. Les commerces de souvenirs se sont multipliés et les groupes de touristes défilent. Certainement les mêmes qui iront à Bagan et un lac Inle. Justement à Inle, sur les six mails que j'ai adressés à des guesthouses, une seule m'a répondu : l'Aquarius Inn. Mais pour valider la réservation, il faut téléphoner. Ce que je fais. L'hôtel peut m'accueillir deux nuits au lieu des trois que j'avais prévues (15 $ la chambre à partager). Si je ne trouve pas mieux d'ici mon départ, ça fera déjà un pied à terre.

 

Birmanie-janvier-2014 028

 

 

Au cours de mes balades, je vais tomber sur un marché aux poissons tout mignon. Ca grouille de monde, ça décortique la pêche du jour. Une rue très vivante où je vais encore croiser quelques touristes accompagnés de guides. Il faut que je me fasse à l'idée que la Birmanie n'est plus une destination ignorée des tours opérators. Je me rends dans le quartier indien où je vais manger au restaurant Injyin Nwe (Anawrahta road) où on me sert riz, légumes à volonté, poulet et chapati pour  2 800 k. Un très bon rapport qualité/prix. Ca me change des restos de rue. Je marche jusqu'à la pagode Sule pour digérer et tombe sur une manifestation pour la liberté d'expression. Et dire qu'il y a quelques années, manifester était interdit dans ce pays.

 

Birmanie-janvier-2014 006

 

 

A 16 h 45, je me pointe devant la gare pour prendre un pick-up qui m'emmènera jusqu'à la station de bus au nord de la ville. Le bus pour Taunggyi est flambant neuf. Les bus VIP, ça fait partie des progrès de ces derniers mois envers les touristes : il y a de l'espace, des sièges inclinables, des boissons, des gâteaux... et on nous offre même des sachets de médecine traditionnelle, des fois qu'on ne supporterait pas le voyage. J'apprends également que le bus va maintenant directement à Nyaungshwe. Plus besoin de s'arrêter à la jonction à Shwenyaung et d'attendre un autre transport pour rejoindre le lac Inle. Le bus part à 19 heures, arrive à Kalaw un peu avant 4 heures, et pour moi, ce sera une halte vers 4 h 45 à Aungban. La compagnie de bus que je recommande : Thit Sar OO Express.

 

Lundi 6 janvier : Premières rencontres à Aungban

 

Je prends quelques thés à la station de bus car je n'ose pas réveiller le personnel de l'hôtel que j'ai réservé via Agoda, le View Point (10 euros la chambre). Je m'y pointe à 6 heures et finalement on m'offre une chambre sans se soucier que je sois arrivé trop tôt. Je vais y faire une petite sieste jusque 9 heures, le temps de me rendre compte que les prises de courant ne fonctionnent pas et qu'il n'y a pas d'eau chaude. Au final, on me refilera une autre chambre en fin d'après-midi. Bon pour le prix, je ne m'attendais pas au grand luxe et je n'ai pas à me plaindre car j'ai entendu des Français râler par rapport à leur chambre qui leur a coûté 40 $ !

 

 

 

Birmanie-janvier-2014 097

 

 

L'après-midi, j'ai besoin de me dégourdir les jambes et je me fais une grande balade sur la route de Pindaya. Ici, on vit principalement de l'agriculture : choux, oignons, gingembre, patates... En chemin, je croise de nombreux camions remplis de légumes ou encore des exploitations où les femmes Pa'o et Danu sont à l'ouvrage. On les voit toutes avec de grands paniers dans lesquels elles entreposent les marchandises.

 

 

Birmanie-janvier-2014 099

 

 

Retour vers Aungban en milieu d'après-midi et le marché est toujours animé. J'y retournerai demain car c'est le grand jour de marché, suivant le calendrier des cinq jours. En fin de journée, je suis à la recherche d'internet. Un jeune homme veut me rendre service et m'emmène à bord de son rickshaw. Force est de constater qu'il y a quelques cyber café dans la ville, mais à cette heure de la journée aucun de fonctionne, un peu comme la wifi de l'hôtel.

 

Birmanie-janvier-2014 093

 

 

Puis je tape la discute avec un moto-taxi dont l'Anglais est excellent. Et voilà qu'il me parle politique, me dit que rien ne s'arrange vraiment dans son pays où la liberté d'expression laisse encore à désirer. Il me dit que toute sa famille, ses enfants aussi, travaille mais il reste pauvre car il n'est pas cu côté du gouvernement. Bon, je pensais que la situation en Birmanie s'arrangeait, mais j'ai été sûrement trop naïf sur ce coup-là. Le soir, sur ses conseils, je vais manger dans un petit resto qui donne sur la route principale, le Peace Camp Food. Le resto est bondé et la nourriture y est excellente. Je commande du riz frit, un oeuf, une soupe, une galette de riz pour 800 k. 

 

 

Birmanie-janvier-2014 090

 

 

Mardi 7 janvier : Visite d'un des plus beaux marchés du pays

 

Birmanie-janvier-2014 110

 

La nuit a été excellente. Le petit déjeuner est sans plus, mais il y a du pain et des oeufs. Il fait encore frais en ce début de matinée et je me pointe sur le marché avant 8 heures. Tout n'est pas encore installé. C'est en fait entre 9 et 10 heures qu'il y a le plus de monde. Augban, c'est un des plus grands marchés de la région et contrairement à ceux autour du lac Inle, ici il n'y a aucun stand de souvenirs destiné aux touristes. D'ailleurs des touristes, je n'en croiserai que quelques-uns accompagnés de guides locaux.

 

Birmanie-janvier-2014 127

 

Le lieu est encore très fréquenté par les Pa'o et surtout les Danus, avec leurs serviettes rouges ou oranges autour de la tête. Je passe plusieurs heures à arpenter les allées du marché, avec toujours autant de plaisir. Du soja, du thé sous toutes ses formes, des oranges, des fleurs, des gâteaux bien gras... on trouve de tout sur ce marché.

 

Birmanie-janvier-2014 146

 

De temps à autre, je me rends aux extrêmités du marché pour voir les camions remplis de marchandises avec hommes et femmes des minorités qui déchargent ou qui sont tout simplement assis à l'arrière. Ils arrivent ou repartent vers leur village. C'est toujours folklorique.

 

Birmanie-janvier-2014 149

 

Le soir, je retourne manger au restaurant Peace Camp Food où les patrons parlent parfaitement anglais et leur cuisine est excellente pour un prix modique.

 

Birmanie-janvier-2014 114

 

Mercredi 8 janvier : Le lac Inle en chantier

 

Birmanie-janvier-2014 172

 

Ce matin pour le petit déjeuner, le personnel du View Point me gave de plats. Pour une surprise, c'est une surprise. Je retourne au resto de rue de la veille au soir, où on m'a garanti qu'un minibus m'emmènerait à Shwenyaung pour 2 000 k. J'arriverai à destination une heure plus tard, puis prendrai un pick-up (1 000 k) pour 25 minutes de route jusqu'à Nyaungshwe. Juste avant l'arrivée, il faut payer 10 dollars de droit d'entrée.

 

Birmanie-janvier-2014 166

 

Comme prévu, je vais au Golden Empress Hotel pour une chambre à 30 dollars bien confortable que j'avais réservée par téléphone depuis Yangon. Sur mon chemin, je m'étais arrêté au Little Inn-Nang Kham, où je dormais par le passé, qui disposait d'une chambre à 15 dollars. Des travaux avaient lieu à l'entrée de l'établissement.

 

Birmanie-janvier-2014 174

Après m'être installé, je fais un peit tour sur le marché où j'achète des petites mandarines, succulentes, puis vais me renseigner pour les excursions au lac  Sankar. Dans les agences, les prix vont de 50 à 65 dollars. J'aimerais y aller le surlendemain pour le marché de Sagar et l'idéal serait que je trouve d'autres touristes pour m'accompagner et partager les frais.

 

Birmanie-janvier-2014 178

 

Dans l'après-midi, je prends un vélo à l'hôtel (1 000 K) et emprunte la route qui longe le lac, en direction de Naing Khaim. Ca construit pas mal dans les environs, notamment des hôtels. Il y a même un Novotel en cours de chantier. La route est également en travaux par endroit, et il y a nettement plus de circulation que par le passé.

 

Birmanie-janvier-2014 180

Je m'éloigne pas mal de Nyaungshwe et j'arrive dans un petit village Thit Sein Pin. Je m'y aventure et suis accueilli par des sourires et des " hello ". J'atteins finalement des terres en culture. J'observe les habitants, des Inthas, manoeuvrer les boeufs pour labourer la terre, ou encore ce jeune homme qui multiplie les efforts pour faire couler de l'eau dans des tranchées. En ce moment, c'est la période de la récolte de la canne à sucre. Je regarderai les femmes les couper, avant que les cannes à sucre ne soient transportées en charrette

 

Birmanie-janvier-2014 167

Je continue jusqu'au village suivant où je me trouve vraiment à deux pas du lac. J'observe la vie dans ce village, les pirogues qui circulent au milieux des maisons sur pilotis. Bon, je ne m'éternise pas trop non plus car il me faut encore revenir sur mes pas. Le soir, repas au restaurant Htoo Htoo Aung près de l'hôtel. Il n'a pas changé ses prix depuis mon dernier passage et il a nettement plus de monde. Le repas est excellent avec jus d'ananas, un porc curry et une soupe (4500 k), même si ce n'est pas très copieux et que le service est lent.

 

Birmanie-janvier-2014 162

 

Jeudi 9 janvier : Chez les Pa'o au marché d'Inthein

 

Birmanie-janvier-2014 205

 

Le petit déjeuner du Golden Empress Hotel est plus que correct. Ce matin, je loue un vélo pour me rendre au marché d'Inthein. Une jeune fille de l'hôtel me le déconseille, m'expliquant que la route est très longue, environ 3 heures. Je ne suis pas son conseil et à 7 h 50, me voilà parti sur la route d'Inthein, où se tient le grand marché du jour.

 

Birmanie-janvier-2014 197

Il fait bien froid pour mes premiers coups de pédale. En chemin, je croise les enfants qui prennent la route de l'école. Finalement, j'arrive à Inthein à 10 heures après deux bonnes heures de vélo. Ce marché est le lieu de rencontres des Pa'o et Danu, mais aussi des touristes. A voir le nombre de boutiques de souvenirs, je m'attendais à voir nettement plus de touristes.

 

Birmanie-janvier-2014 211

 

Le marché est entouré de temples sur les montagnes voisines. Au moment où j'arrive, il est très animé et je me régale à photographier les femmes Pa'o, dans leur tunique noire et avec leur coiffe rouge ou orange, en train de vendre du thé, des oranges, des cacahuètes...

 

Birmanie-janvier-2014 198

 

Le marché d'Inthein est, à ma connaissance, l'un des rares marchés à accueillir autant de locaux en tenue traditionnelle. En comparaison, en chemin, j'avais traversé un autre marché où là, il n'y avait aucune femme Pa'o en tenue. Bref, Inthein reste encore un marché très typique de la région, un de mes préférés d'ailleurs.

 

Birmanie-janvier-2014 220

 

Peu avant midi, je mange dans une cantine, des petits carrés de tofu que j'accompagne avec des galettes de riz. Ce n'est pas mauvais, très couleurs locales, mais j'avoue que je ne mangerai pas ça tous les jours (le prix : 1 000 k). Un repas pris sous le regard surpris de mes voisins de table.

 

Birmanie-janvier-2014 199

 

Je prends ensuite plaisir à voir partir les femmes Pa'o qui s'installent comme elles peuvent dans des camions surchargées de marchandises. Voilà qui fait de belles photos. C'est reparti cette fois en direction de Nyaungshwe. Je suis nettement moins pressé avec mon vélo. Il faut dire que la route est nettement plus sympa que de l'autre côté du lac, avec moins de circulation et de travaux.

 

Birmanie-janvier-2014 204

Le soir, je me renseigne auprès des agences pour me rendre à Loikaw, région des femmes-girafes. Force est de constater que c'est toujours aussi compliqué pour s'y rendre et personne ne me donnera la même information. Pour ne prendre aucun risque, je pense que je poursuivrai mon périple vers Mandalay.

 

Birmanie-janvier-2014 209

 

Le soir, repas au resto Thanaka, classé n°1 sur Tripadvisor. C'est très bon, l'accueil est excellent, un curry poulet avec du riz à 3 000 K. Mais ce n'est quand même pas très copieux. 

 

Birmanie-janvier-2014 212

 

Vendredi 10 janvier : Jour de marché à Nyaungshwe

 

Birmanie-janvier-2014 229

 

Toujours un excellent petit déjeuner au Golden Empress Hotel. Puis direction le marché de Nyaungshwe dont c'est le grand jour. Je n'ai pas le courage de faire deux heures de vélo pour rejoindre le marché de Nampam, ni à prendre le bateau.

 

Birmanie-janvier-2014 241

Et je n'y perds pas au change, le marché de Nyaungshwe est très animé et les touristes s'y font rares en début de matinée. Il y a du monde et une sacrée ambiance autour des fruits et légumes, et surtout des poissons à l'extrêmité du marché. J'y reste près de deux heures, sachant que ce marché est assez grand et qu'il faut déjà du temps pour en faire le tour complet, sans trop se presser.

 

Birmanie-janvier-2014 247

 

Un peu plus tard, je trouve une boutique avec un téléphone. L'occasion de réserver un hôtel pour Mandalay. Premier appel : Le Peacock Lodge, il y a une chambre pour le premier jour, pas pour le second (le prix 55 $ !). J'abandonne. Le Royal City est complet. Enfin le Rich Queen Guesthouse, j'ai du bol, il y a une chambre à 25 $. Ouf ! J'en profite donc pour réserver un ticket de bus pour Mandalay, départ en début de soirée, arrivée vers 4 h 30, me dit-on (14 000 k en bus VIP).

 

Birmanie-janvier-2014 246

Je reprends le vélo pour visiter le temple en teck sur la route de Shwenyaung, à 2 km de Nyaungshwe. Ce temple très typique nommé Kyaung Shwe Yaunghwe, quasiment désert au cours de mon dernier voyage, accueille nettement plus de touristes. les moines sortent de leur dortoir pour venir se faire photographier à travers les grandes ouvertures en bois. Un instant magique.

 

Birmanie-janvier-2014 255

Après-midi détente et recherche d'hôtels sur internet pour éventuellement aller à Bagan car je me rends compte aussi que mon étape à Monywa tombe à l'eau car il y a trop peu d'hôtels, ils y sont médiocres et chers. 

 

Birmanie-janvier-2014 259

 

Le soir, je change encore de resto avec le Linn Htet, juste à côté du marché, face au Sun Flower restaurant. Alors là, un vrai curry birman pour 3 000 k avec huit plats : pommes de terre, porc, soupe, cacahuètes, légumes et certains plats un peu plus difficile pour notre palais.J'ai bien aimé et ne suis pas le seul car les touristes se pressent dans cet établissement.

 

Birmanie-janvier-2014 222

 

Samedi 11 janvier : Départ imminent du lac Inle

 

Birmanie-janvier-2014 267

 

La nuit a été entrecoupée par les aboiements des chiens. A part ce bémol, le Golden Empress m'aura laissé un bon souvenir. Je délaisse ma chambre un peu avant midi après avoir réussi à réserver deux nuits à Bagan au May Ka Lar à 25 $ la nuit. J'ai aussi envoyé des mails à d'autres hôtels de Bagan et de Yangon. Je verrai bien le résultat.

 

Birmanie-janvier-2014 275

Balade au bord des canaux pour voir les embarcations remplies de marchandises repartir sur le lac. Bambous, cheerot, galettes, tomates... débordent des bateaux. 

 

Birmanie-janvier-2014 269

Puis je croise un groupe d'hommes et de femmes qui refont une route dans le centre de Nyaungshwe et qui transportent des cailloux à la main. La Birmanie s'ouvre sur l'étranger, mais ces pratiques d'un autre temps continuent. Par le passé, je n'osais pas photographier ces Birmans pendant ce dur labeur, imaginant qu'ils étaient surveillés et qu'il s'agissait de travaux forcés. 

 

Birmanie-janvier-2014 271

 

Cette fois, j'ai franchi le pas. J'ai eu le droit à des sourires, de l'étonnement aussi, du fait que je m'intéressais à eux. Ils étaient ravis que je leur montrer le résultat sur l'écran numérique. Je remonte vers l'hôtel et croise deux Allemandes à la recherche d'une banque. Elles veulent changer de l'argent, mais elles sont fermées. Ca tombe bien, j'ai trop de kyats et je leur propose de changer les euros auprès de moi, avec un taux qui arrange tout le monde. En dehors de la Birmanie, mes kyats n'auraient servi à rien, même si je sais que j'y retournerai.

 

Birmanie-janvier-2014 183

 

Une petite partie d'échecs avec un ancien, qui me met une râclée phénoménale. Puis j'attends la navette à l'hôtel, celle qui m'emmènera avec d'autres touristes à la jonction à Shwenyaung où le bus VIP Lumbini est prévu à 19 heures. Il arrivera à 19 h 30. Très confortable encore, mais le service n'est pas aussi professionnel que la compagnie que j'avais prise à Yangon. 

 

Dimanche 12 janvier : Au pont U Bein... et même pas fatigué !

 

Birmanie-janvier-2014 296

 

Dans la nuit, un petit repas à Aungban où je retrouve mes copines de la gare routière. Et ce dont je me doutais, un arrivée très très tôt à Mandalay : 2 heures du matin ! Avec ma réservation à l'hôtel pour le soir, me voilà bien. Je partage un taxi avec d'autres touristes (3 000 k) pour rejoindre mon hôtel, le Rich Queen, situé dans une impasse. Bien évidemment, je réveille tout le personnel qui m'explique que toutes les chambres sont complètes et voilà que je me retrouve sur une chaise en bois à somnoler et à attendre ronfler mes deux compagnons birmans à l'accueil. Il est 4 h 45, deux touristes français descendent de leur chambre pour prendre le bateau en direction de Bagan. Et gentiment, on ne me propose de m'installer dans cette chambre gratuitement, sachant qu'elle sera nettoyée dans la matinée. Les trois heures de sommeil qui suivront me feront le plus grand bien, même si vers 5 h 30, j'ai eu droit aux chants des moines dans le monastère voisin.

 

Birmanie-janvier-2014 290

 

Je vais en ville chercher un petit déjeuner après avoir traversé un immense marché, proche de mon hôtel. Le petit déjeuner : quatre gâteaux et un thé (400 k). De là, je trouve à l'intersection des rues 29th et 84st, un pick-up pour Amarapura (500 k). La belle affaire, sauf que l'attente va être plus longue que prévue : un peu plus d'une heure, le temps de remplir le véhicule de passagers. Vers 11 heures, j'entrevois enfin le célèbre pont U Bein, le plus long pont en teck du monde (1,2 km).

 

Birmanie-janvier-2014 286

 

Il y a pas mal de touristes, surtout des Birmans. Ce n'est pas la meilleure heure pour photographier l'édifice. Alors je patiente en visitant la pagode Kyauktawgyi, où des enfants m'improvisent des chants. La dernière fois que j'avais visité le pont U Bein, j'y étais passé en coup de vent. Cette fois-ci, j'ai pu m'inspirer de l'endroit, le contourner, voir la vie qui s'agite autour avec les vendeurs, les pêcheurs, les femmes qui lavent le linge... Fascinant.

 

Birmanie-janvier-2014 304

Et tous ces gens qui traversent le pont, les moines, les femmes avec des marchandises sur la tête, des hommes à vélo, des touristes aussi... mais pas tant que ça.

 

Birmanie-janvier-2014 312

 

Malgré la fatigue du voyage en bus de la veille, je reste sur les lieux jusqu'au coucher de soleil. Et j'ai bien fait car l'endroit est sublime. Bon, je ne suis pas le seul sur les lieux. Les amateurs de photos ont pris position face au soleil. J'en fait autant, en attendant qu'un moine, un cycliste ou une femme avec son sac sur la tête ne se pointent au moment où le soleil descend. Instants magiques.

 

Birmanie-janvier-2014 334

Il me faut maintenant revenir sur mes pas. Plutôt qu'un pick-up, je trouve un moto-taxi qui me ramène à l'hôtel pour 3 000 k. Le soir venu, je me rends dans le quartier des chapatis où pour 1 900 k, je fais un excellent repas avec un mouton curry made in India. La nuit a été extra même si les moines du monastère voisin m'ont encore réveillé vers 5 heures !

Birmanie-janvier-2014 325

 

Lundi 13 janvier : Des rues bruyantes au calme de la colline de Mandalay

 

Birmanie-janvier-2014 282

 

Le petit déjeuner du Rich Queen se fait à deux pas de l'hôtel, sur une grande table chez un particulier. J'arrive parmi les derniers et j'ai bien fait car le patron de la maison est aux petits soins et me sert à volonté. Aujourd'hui, je me décide à visiter la bruyante Mandalay, avec pour commencer son palais.

 

Birmanie-janvier-2014 337

 

Pour trouver son entrée, ce n'est pas simple car trois d'entre elles sont fermées aux étrangers. Il faut donc trouver la bonne sur les quatre. Avec la chance que j'ai, il m'a fallu faire le grand tour du lac, qui représente tout de même une belle distance. Ca me permet d'ailleurs de croiser les sportifs du matin. Et en définitive je ne visiterai pas le palais car je ne me souvenais plus qu'il fallait payer le billet d'entrée 10 dollars. Comme je connais déjà les lieux, je n'ai pas envie d'en rajouter dans les caisses du gouvernement. 

 

Birmanie-janvier-2014 340

 

Je fais demi tour et me dirige vers la montagne de Mandalay. Cette fois-ci, c'est gratuit. La montée est sympa et pas trop fatigante. En milieu d'après-midi, c'est plutôt calme. Les touristes ne venant qu'en fin de journée, pour le coucher de soleil. Moment que j'attendrai en bouquinant, en observant les Birmans se faisant photographier devant deux serpents au sommet (des faux, je vous rassure !). 

 

Birmanie-janvier-2014 341

Le coucher de soleil n'avait rien d'extraordinaire à cause de la brume ou de la pollution, au choix. Je redescends tranquillement et refais un tour de lac pour atteindre un restaurant renommé de la ville, le Rainforest (27 st entre 74 et 75) face au Min Min's resto. Une adresse qui figure à la première place sur Tripadvisor. Je préviens de suite, ce n'est pas une adresse pour routards. 8 400 k le repas avec un green curry aux crevettes, un lassi aux fraises et une bouteille d'eau. Excellent. Retour à pied à l'hôtel dans les petites rues sombres de la rue, en faisant bien attention où je marche. 

 

Birmanie-janvier-2014 345

 

Mardi 14 janvier : Sagaing haut lieu du bouddhisme

 

Birmanie-janvier-2014 351

 

Ce matin, je réserve mon billet de bus pour Bagan à l'hôtel (7 500 k). Départ demain matin à 7 h 30. J'aurai pu prendre le bus de nuit, mais pour 6 heures de route, ça fait arriver en plein coeur de la nuit. Ou le bateau, avec ses 9 heures de trajet en compagnie d'autres touristes, je connais déjà. Et ça peut vite devenir monotone. 

 

Birmanie-janvier-2014 354

 

Retour à l'endroit où les pick up stationnent sur 84 st. Je décide de me rendre à Sagaing, réputé pour ses nombreux stupas et temples. Le pick up (500 k pour 20 km) est plein à craquer. On est les uns sur les autres et le véhicule s'arrête toujours pour prendre des passagers. Il faut rentabiliser !

 

Birmanie-janvier-2014 361

J'aurai bien pris une photo dans le véhicule où on est entassé comme des sardines. Mais je ne peux plus bouger les bras... J'arrive à Sagaing en fin de matinée. La montagne n'est pas toute proche et je m'attache les services d'un moto-taxi (5 000 k) qui durant près de 2 h 30 me fera visiter trois temples sur la colline de Sagaing. 

 

Birmanie-janvier-2014 365

 

En cours de route, je serai contraint de faire appel à un second chauffeur car la moto a lâché prise. Une belle balade, même si l'après-midi, les lieux ne sont pas suffisamment animés et la vue de la montagne n'est pas la meilleure avec le soleil qui écrase le paysage.

 

Birmanie-janvier-2014 366

Suis de retour vers 15 h 30 et me pose dans le quartier indien pour déguster un thé. Puis vais partir à la recherche d'internet. Un Birman quitte carrément son service d'un restaurant et me fait faire le tour du quartier à la recherche de mon bonheur. On a finalement trouvé. Imaginez un peu ça chez nous... En fin de journée, repas au resto Aye Myit Tar (81 street, entre 29 et 30) avec un porc curry bien servi, un jus de papaye (3 700 k). Très bon.

 

Birmanie-janvier-2014 281

 

Mercredi 15 janvier : Premiers pas au milieu des temples de Bagan

 

Birmanie-janvier-2014 377

 

Réveil de bonne heure pour prendre le bus de 7 h 30 pour Bagan. Un employé de l'hôtel m'emmène à moto jusqu'à la station de bus. Elle est assez éloignée (3 000 k le trajet). Une fois sur place, j'ai le temps de prendre un petit déjeuner avant que le bus ne parte. Un bus qui arrivera vers 14 heures à destination. Je le fais arrêter quasiment devant l'hôtel que j'ai réservé et que je connais déjà, le May Kha Lar alors qu'il voulait me déposer à la station de bus, un peu plus loin.

 

Birmanie-janvier-2014 368

 

A l'hôtel, ils ont mal rédigé mon nom sur le cahier de réservation. Après un moment de confusion, j'obtiens une chambre à 25 $ comme convenu. Cet hôtel m'a hébergé à plusieurs reprises par le passé. Il attire toujours autant de touristes, même beaucoup plus qu'avant, mais il faut avouer qu'il a pris un sacré coup de vieux.

 

Birmanie-janvier-2014 370

 

La patronne m'indique un resto à deux pas de l'hôtel, le Shwe Moe. Le menu propose des plats à prix correct. Je choisis un jus de citron, du riz avec des crevettes sauce aigre douce (3 800 k). Une adresse à retenir.

 

Birmanie-janvier-2014 373

Près de l'hôtel, je repère un super VTT. Il est un peu plus de 15 heures et la patronne du magasin me le loue à 1 500 au lieu de 3 000. C'est parti sur une route assez fréquentée par les véhicules, en raison notammennt de la tenue du festival de la pagode Ananda, dont ce sont les derniers jours. Nombreux sont les Birmans à quitter les lieux dans des pick-up ou camions bondés, voire même en charrettes. 

 

Birmanie-janvier-2014 375

 

Je pars visiter quelques temples que je connais déjà et où il y a un peu trop de monde à mon goût, surtout des Birmans d'ailleurs. Je m'énerve intérieurement en voyant des femmes-girafes qui se font photographier près d'un temple et à qui des touristes birmans donnent de l'argent. Pour le coup, elles sont vraiment loin de leur région, Loikaw.

 

Birmanie-janvier-2014 385

 

Pour le coucher de soleil, je voulais me rendre au temple Pyathada que je n'ai pas encore testé, mais je me suis planté de route. Au loin, j'ai vu que le lieu le plus prisé, le Shwesandaw était envahi par les groupes. Je me suis replié vers un endroit plus calme : le Buledi. Demain, je m'y prendrai plus tôt pour le Pyathada.

 

Birmanie-janvier-2014 389

 

Sur le chemin du retour, je m'arrête à la fête d'Ananda, où je tombe sur d'improbables manèges dont une grande roue que des jeunes font tourner en se balançant sur les nacelles. Et tout ça sans aucune sécurité. La nuit tombe et je regagne Nyaung U

 

Birmanie-janvier-2014 402

 

Ce soir, je me fais un petit resto "Thara Wun" où le menu complet est annoncé à 3 000 k. C'était correct, mais le service était particulièrement lent et inefficace.

 

Jeudi 16 janvier : A côté des temples de Bagan

 

Birmanie-janvier-2014 410

 

Le petit déjeuner du May Kha Lar est le moins bon qui m'a été servi depuis le début du séjour, avec en prime un service assez glacial. Ils ont des touristes tant qu'ils veulent dans cet établissement alors ils en profitent un peu. Ce matin, la patronne est surbookée, je lui demande un billet de bus pour Yangon. Il y en a un à 19 heures à 13 000 k, un autre plus confortable à 20 heures, 18 000 k. J'opte pour ce dernier.

 

Birmanie-janvier-2014 411

 

Pour la location du vélo, je vais voir dans la boutique voisine car personne ne prend le temps de s'occuper de moi à l'hôtel. En début de soirée, je verrai tous les serveurs affalés dans des chaises à ne rien faire à l'accueil. Un petit coup de gueule avant une belle balade qui m'attend à travers les temples.

 

Birmanie-janvier-2014 413

 

Bon les temples, je les connais. Enfin pas tous, je vous rassure. Mais je décide de faire les à côté. Voir ces femmes qui ramassent de mauvaises herbes, d'autres qui entassent le fourrage pour les bêtes, les charrettes tirées par les boeufs qui circulent sur les chemins ensablés. Ou encore deux bergers qui mènent leur troupeau à la recherchedes rares touffes d'herbe. 

 

Birmanie-janvier-2014 415

 

Le tout dans le merveilleux cadre de Bagan et ces centaines de temples. Je m'amuse à photographier ces instants, en délaissant un peu la visite des temples. Le midi, j'avais retenu une bonne adresse à Myin Kabar Village, le San Thi Dar restaurant. Au niveau des prix et de la quantité, rien à redire sur cette petite gargote familiale. Dommage que les plats soient un peu gras. Un curry crevettes avec un jus de citron (3 000 k) avec en prime un petit dessert offert.

 

Birmanie-janvier-2014 419

 

L'après-midi, je remonte vers Nyaung U avec une halte au Buphali Temple, au bord de la rivière. Je m'intéresse plus aux abords de la rivière que du temple. Là où des femmes portent des tas de cailloux sur la tête, du bateau à la berge. Quel courage.

 

Birmanie-janvier-2014 431

 

Une petite soif me fait arrêter non loin du temple Ananda où une cycliste passe à deux reprises devant moi. Mais je la reconnais, c'est Sylvie, une Belge amoureuse de Bagan depuis maintenant 14 ans et avec qui j'ai fait connaissance via les réseaux sociaux. On boit un verre et on tape la discute. Les mordus de la Birmanie ne sont pas bien nombreux er quand ils se rencontrent, ça peut durer des heures. Après un coucher de soleil sur un petit temple, on se dit au revoir et peut-être à bientôt à Bagan ou ailleurs en Birmanie.

 

Birmanie-janvier-2014 429

 

Ce jour-là, Sylvie était accompagnée de deux jeunes Birmans qu'elle aide depuis de longues années. C'est là que j'apprendrai que les tours de calèche se négocient 20 000 k et le gain pour le chauffeur représente 4 000 k. Comme je découvrirai que les salaires ont doublé depuis peu, passant de 2 000 à 4 000 k par jour. Mais pour les conducteurs de calèche, la concurrence est vive avec l'apparition des vélos électriques. Autres nouveautés à Bagan : l'arrivée en masse des touristes birmans, dont certains ont le porte-monnaie bien rempli. Et la présence de la police touristique aux abords des temples, comme s'il y avait de l'insécurité ici !

 

Birmanie-janvier-2014 427

 

Quant à ceux qui seraient intéressés pour investir dans une guesthouse, ce n'est pas gagné. Le Gouvernement bloquerait les projets à Bagan, estimant qu'il y a suffisamment de chambres comme ça. Bref, ce n'est pas comme ça que les prix vont baisser ici.

 

Birmanie-janvier-2014 435

 

Vendredi 17 janvier : Un coucher de soleil à l'abri des touristes

 

Birmanie-janvier-2014 442

 

Ce matin, j'ai réclamé quelques toasts en plus au May Kha Lar, j'attends encore. A la réception, je demande où est mon ticket de bus. Voilà que la patronne a oublié. Résultat : le bus que j'avais choisi est complet. J'aurai droit à un bus moins de gamme pour ce long trajet jusqu'à Yangon. Pas très sérieux comme organisation dans cet hôtel.

 

Birmanie-janvier-2014 440

 

Aujourd'hui, je prends tout mon temps. Vais faire un tour sur le marché de Nyaung U où il y a beaucoup de touristes et de magasins de souvenirs. Pas assez authentique à mon goût. Vais boire un thé dans une petite gargote où le personnel est toujours aussi surpris de voir des étrangers.

 

Birmanie-janvier-2014 447

 

En début d'après-midi, je loue un vélo dans une boutique pour 1 500 k. Je me rendrai compte après un certain temps qu'il grince pas mal. Trop tard, je suis déjà bien avancé. Je me balade au hasard des chemins, m'arrête dans de petits temples à moitié abandonnés. Puis j'arrive par hasard sur un temple nommé Ak Kyaung Gyi, derrière le Khay Min Gha. Petit temple de où on peut accéder au toit par des escaliers très étroits et bien sombres. Sur le toit, je ferai la rencontre d'une famille d'Australiens accompagnée d'un guide qui me demande d'où je viens. Je leur réponds vaguement du Nord de la France. Et voilà qu'ils me parlent du film "Bienvenue chez les Ch'tis" qu'ils ont adoré. Je m'attends à tout sauf à ça à l'autre bout du monde. La journée, je la poursuivrai tranquillement en prévision du bus le soir, avec un arrêt à l'ombre des temples à bouquiner.

 

Birmanie-janvier-2014 468

 

Je retournerai sur ce temple le soir pour voir le coucher de soleil, avec seulement deux touristes et trois Birmans. Il faut dire que le lieu n'est pas encore référencé dans les guides. Un bon coup de chance.

 

Birmanie-janvier-2014 461

En fin de journée, repas près du May Kha Lar au shwe Moe, ma meilleure adresse à Bagan : porc grillé, riz et jus de papaye (3 600 k). Le bus se pointe à 19 h 15. C'est pas le grand luxe par rapport aux VIP, mais je parviendrai quand même à dormir quelques heures. Avec tout ça, on ne m'a jamais réclamé la taxe d'entrée de 15 $ à Bagan. Il parait que le ticket est réclamé à Shwesandaw Temple pour le coucher. Ca tombe bien, je l'ai toujours évité car il était trop blindé de touristes.

 

Birmanie-janvier-2014 467

 

Samedi 18 janvier : De bonne heure et de bonne humeur

dans les rues de Yangon

 

Birmanie-janvier-2014 030

 

Il est 5 h 15 du matin, le bus arrive à la gare routière de Yangon. Les chauffeurs de taxi sautent sur les touristes et réclament 5 000 k par personne pour rejoindre le centre ville. J'évite le harcèlement et m'installe dans un commerce pour boire le café. Et j'observe tranquillement la scène.

 

Birmanie-janvier-2014 073

 

Face à moi, deux Chinoises font partie des retardataires et négocient toujours le prix du taxi. Elles ont du monde autour d'elles. Elles vont aussi au centre ville et c'est là que j'interviens. Je les emmène un peu plus loin que l'arrêt du bus et déniche un taxi pour lequel nous paierons chacun 2000 k. Un peu de patience fait gagner de l'argent.

 

Birmanie-janvier-2014 502

 

Les deux filles veulent aller à l'Okinawa guesthouse, près de Sule Pagoda. Je leur montre l'endroit où il ne reste qu'une chambre disponible à 45 $ pour trois. Ca fait quand même un peu tôt pour que je dorme avec elles ! On va ensuite à la Garden Guesthouse, juste en face de la pagode. Je trouve une chambre double à 10 $, elles une double à 18 $. A ce prix-là, il y a une salle de bain sans eau chaude. Mais le patron est sympa et nous offre le petit déjeuner à peine arrivés. Ce n'est pas le petit déj de l'année, mais c'est le geste qui compte. Par rapport aux prix surévalués des hôtels à Yangon, cette adresse très simple me convient parfaitement. D'autant que ce n'est que pour une nuit.

 

Birmanie-janvier-2014 497

 

Il est à peine 8 heures, je suis dans les rues de Yangon. Je prends un bus (100 k) qui se rend jusqu'à la pagode Shwedagon. Je vais passer deux heures dans ce lieu dont je ne me lasse toujours pas. C'est là que je surprends des moines lire la presse avec des photos à la Une d'Aung San Su Kyi. Impensable il y a encore trois ans.

 

Birmanie-janvier-2014 489

 

Tôt le matin, on ne voit quasiment que des Birmans. Les touristes arrivant plutôt entre 9 h 30 et 10 heures. Moment que je choisis pour quitter les lieux. Vous allez me dire que je suis radin, mais je ne pourrai pas vous dire le prix d'entrée du site car je n'ai pas payé. Personne ne m'a réclamé le macaron attestant que j'ai payé. Après Bagan, c'est encore ça de moins qui ira dans les poches du Gouvernement !

 

Birmanie-janvier-2014 483

 

Je continue ma balade et vais m'arrêter dans une gargote sur la route principale de Shwedagon où je vais avoir droit à du rap birman en fond sonore et une serveuse, dans la tenue la plus traditionnelle, qui reprend les paroles. Un contraste saisissant.

 

Birmanie-janvier-2014 485

 

Dans l'après-midi, je vais me poser dans un parc de la ville où je bouquine, en observant les enfants qui jouent et les parents qui papotent. Je me rends aussi dans un money changer, pour échanger mes kyats contre des euros, chose impossible par le passé. J'obtiendrai le même taux que lorsque je les ai achetés. La nuit à la Garden guesthouse sera excellente malgré que la chambre n'ait rien d'extraordinaire.

 

Birmanie-janvier-2014 488

 

Dimanche 19 janvier : Dernière balade avant l'avion

 

Birmanie-janvier-2014 503

 

Ce matin, dernière balade à Yangon avant de prendre mon vol pour Bangkok vers midi. Je pars au hasard avant de tomber sur un marché. Ca m'intéresse car j'ai besoin d'acheter des épices. J'observe une dernière fois les habitants nourrir les nombreux pigeons. 

 

Birmanie-janvier-2014 507

 

Puis, je prends le taxi pour l'aéroport : 7 000 K. Pour ceux qui veulent dépenser moins, il y a toujours possibilité de prendre le bus 51, qui part pas loin de Sule Pagoda vers l'aéroport. Je n'ai pas fait l'expérience. Le taxi malgré la circulation mettra à peine 30 minutes pour rejoindre l'aéroport. Je partirai à l'heure... et promis je reviendrai sur le sol birman bientôt.

 

Birmanie-janvier-2014 511

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Max27 25/10/2015 16:52

Une grande admiration pour votre générosité à faire partager votre expérience, vos photos, votre amour de la découverte du Monde.
Un blog clair et très instructif.
On peut voyager sans se déplacer mais il donne tellement envie de partir.
Un grand merci.
Max

Christophe 27/10/2015 13:13

Merci à vous tous pour ces compliments. Je viens de revenir de Mindat et Kampelet, toujours aussi enchanté par ces découvertes. Je vous raconterai tout ça à mon retour, ainsi que mon long périple sur la rivière Chindwin.
Christophe

Claire 22/08/2014 15:31

Un très grand merci pour votre récit, qui me met un peu de baume au coeur. En effet, après avoir fait pas mal de pays d'Asie (Cambodge, Laos, Thailande, Bangladesh) en sac à dos, et ayant très envie de découvrir la Birmanie, nous envisageons un voyage dans ce beau pays l'hiver prochain, et à lire les infos qui circulent sur les forums de voyageurs, on avait l'impression qu'il était quasi-impossible de voyager à cette période sans réserver tous les hotels 3 mois à l'avance... ou de payer 100$ la nuit! Nous envisageons maintenant la chose plus sereinement, grâce à vous!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents