Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Christophe

Le blog de Christophe

Récit de dix voyages en Birmanie (Myanmar)


Les zones accessibles aux touristes (mars 2013)

Publié le 24 Mars 2013, 15:53pm

Les zones accessibles aux touristes (mars 2013)

 

L'armée birmane limite l’accès aux touristes à certaines zones du pays en raison des conflits avec les différentes

minorités ethniques. Il est parfois possible d’obtenir une autorisation ou  de se faire accompagner d’une escorte

militaire. Il y a deux ans encore, plus de la moitié du territoire est fermée. Le ministère du tourisme birman a

annoncé, il y a quelques jours (mi-mars 2013), l'ouverture de nouvelles zones aux touristes. Certaines zones,

comme la région de Loikaw notamment, seront ouvertes pour la première fois aux étrangers. Tout ceci est très

récent, il ne reste désormais plus qu'à tester.

La Birmanie est formée de sept Régions (ou divisions) : Région d’Ayeyarwady (Irrawaddy), Région de Bago

(Pégou), Région de Magway (Magwe), Région de Mandalay, Région de Sagaing, Région de Tanintharyi

(Tenasserim) et Région de Yangon (Rangoon), ainsi que de sept Etats : Etat de Kachin, Etat de Kayah (Karenni),

Etat Karen (Kayin), Etat Chin, Etat Môn, Etat d’Arakan (Rakhaing) et Etat Shan.

Les circuits organisés les plus fréquents amènent les touristes à Rangoun (ancienne capitale de la Birmanie

jusqu’à 2005), Mandalay (deuxième plus grande ville), Bagan (centre de la Birmanie) et au lac Inlé (Est de la

Birmanie).

Il est possible de distinguer trois catégories de zones touristiques en Birmanie : ouvertes, nécessitant un permis

(ou une escorte militaire) et fermées. Les informations ci-dessous ont été rassemblées par info-birmanie.org

et par mes propres expériences. A savoir que ces restrictions imposées par la junte sont susceptibles d’être

modifiées. 

 

Etat de Kachin (Kachin State)

 

Birmanie-Mai2010 122

 

Une autorisation ne sera pas nécessaire pour se

rendre à Bhamo et Myitkyina (capitale). Myitkyina est

accessible par toutes les voies malgré quelques difficultés,

notamment la navigabilité du fleuve Irrawaddy selon les

saisons. Dans le cas d’un transport par la route, de

nombreuses photocopies de passeport seront à prévoir.

Personnellement, j'étais en possession de nombreuses

photocopies du passeport, mais on ne me les a jamais réclamées.

Au-delà de Myitkyina, il est possible d’aller jusqu’à

Myitsone sans autorisation.

Hpakant (Farkent), située à 150 km à l’ouest de

Myitkyina, est accessible mais en étant obligatoirement

accompagné d’une escorte militaire très coûteuse.

Putao est la ville la plus au nord du pays qu’un touriste

puisse visiter. Le transport en avion est obligatoire pour s’y rendre. Il

faut savoir que les prix sur place sont très élevés. Une

autorisation sera nécessaire.

 

Région de Sagaing (Sagaing Division)

 

Le Sud de la division est ouvert, notamment Sagaing

(capitale), Monywa et Shwebo. Aucune difficulté ne

devrait être rencontrée pour se rendre à Shwebo. Ce qui

n’est pas le cas de Monywa, accessible en train ou en

taxi collectif. En bus (depuis Mandalay), les chauffeurs

seront plus ou moins hésitants à l’idée d’emmener des

étrangers, alors qu’il sera impossible d’y aller en bateau.

Pour ce qui est de Kalemyo, l’avion sera la seule voie d’accès.

 

Etat Chin (Chin State)

 

birmanie-janvier2011 113

 

Cet Etat est en grande partie fermé au tourisme. Désormais il est possible de se rendre au Mont

Victoria, à Kampelet et Mindat sans autorisation qui, par le passé, était onéreuse. 

A noter aussi qu'il est aussi possible de visiter

deux ou trois villages Chin à proximité de Mrauk U. L'endroit

même où il est possible de rendre visite aux célèbres

femmes qui portent des tatouages sur le visage.

Par ailleurs, le nord de l'état Chin peut maintenant se visiter,

notamment les villages Falam, Dittim, le lac Rie,

sous réserve d'autorisation et de guide.

 

Etat Shan (Shan State)

 

PICT0292

 

Dans le sud de l’Etat Shan, les zones accessibles

sont Kalaw, le Lac Inlé (Shwe Nyaung) et Taunggyi. Pour

s’y rendre par la route, il faut obligatoirement passer par

Thazi, Kyaukme, Aungban et Nyaung Shwe. Il est

également possible de prendre un avion à destination de

Heho.

Pindaya est accessible sans autorisation aux touristes,

tout comme le lac Inlé. Cependant, il vous en sera

demandé une pour aller à Inn Dein et Saka (Région du

lac Inlé), ainsi qu’à Katku, village de l’ethnie Pao, proche

de Taunggyi et célèbre pour son festival.

Dans le nord de l’Etat Shan, la proximité avec la frontière

chinoise limite l’accès aux touristes. La limite autorisée

étant Lashio. Mais généralement, les touristes s’arrêtent

avant, dans les villes de Hsipaw et Kyaukme, réputées pour leur trekking.

A noter que pour les treks dans la région de Hsipaw, 

une autorisation est demandée.

Dans le sens inverse, une coûteuse autorisation et un

guide agréé par le gouvernement rendent accessibles la

route entre Ruili (Chine) ou Muse (Birmanie) et Lashio,

sans pour autant permettre l’accès à Namhkam et

Nansang.

 

La Région de Kengtung, Tachileik et Maung La

Kengtung (Kyaing Tong) est accessible uniquement

par avion et sans autorisation, mais il faudra en

demander une pour sortir de la ville.

La voie aérienne sera également le seul moyen

d’accès à Tachileik, sauf en provenance de Thaïlande,

via le poste frontière de Mae Sai. Cependant,

rentrer par ce point ne permet pas d’accéder à d’autres

villes que Kengtung et Maung La ; le visa est de deux

semaines maximum. Dans tous les cas, une autorisation

sera obligatoire. Par ailleurs, cette région est peuplée de minorités

ethniques. Pour leur rendre visite, il est fortement conseillé

d'être accompagné d'un guide.

 

Région de Mandalay (Mandalay Division)

Mandalay (Deuxième plus grande ville de Birmanie),

Bagan, Nyaung U (proche de Bagan), Amarapura,

Inwa (Ava), Meiktila, Myingyan, Paleik, Kyaukse et

Maymyo (Pyin Oo Lwin) sont ouvertes aux étrangers.

Pour aller vers le centre et le Nord de la

Birmanie, il est possible de passer par la route qui

traverse la nouvelle capitale Naypyidaw, et donne à

voir tous ses magasins et musées vides. La ville est

accessible mais peu de gens s’y arrêtent, malgré les

efforts du régime pour attirer les touristes.

Plus au nord, Mogok, également appelée « terre des

rubis », est interdite.

 

Division de Magway (Magway Division)

 

Magwe (capitale), Pakokku, Chauk, Salay, et

Aunglan sont accessible aux touristes. Malgré cela,

leur nombre reste très limité, notamment à Magwe

(qui davantage un lieu de passage pour rejoindre

Bagan par la route) et Chauk.

Le District de Thayetmyo est lui fermé aux

étrangers, probablement à cause de la prison de

Thayet où sont incarcérés plusieurs prisonniers

politiques.

 

Etat d’Arakan (Rakhaing ou Rakhine State)

 

birmanie-janvier2011 223

Sittwe, capitale de l’Etat d’Arakan est

accessible par avion. A partir de cette ville, le

bateau est le seul moyen d’accès à Mrauk U.

Ngapali, plage la plus prisée de Birmanie, est

accessible soit par avion, en provenance de

l’aéroport de Thandwe (Sandoway), soit par la

route Taunggok – Thandwe.

Boothitaung et Maungdaw sont interdits

aux étrangers. Il faut préciser que cette région

était encore interdite aux touristes

il y a quelques semaines en raison de conflits interreligieux.

 

Région de Bago (ou Pegu)(Bago Division)

 

Pégou (Bago) est la capitale de la Division de Bago.

Etant à proximité de Rangoun (1h30 à 2h de voiture),

elle est facilement accessible pour les étrangers. Pyay

(Prome) et Taungoo le sont également.

 

Région d’Ayeyarwady (Ayeyarwady Division)

 

La Division d’Ayeyarwady est séparée en cinq

grands districts : District de Pathein, d’Hinthada, de

Myaungmya, de Maubin et de Pyapon. Il y a au total 29 villes.

Cependant, seules Pathein, Chaungtha (plage) et Ngwe Saung (plage)

sont accessibles.

 

Région de Yangon (Yangon Division)

 

Rangoun (ancienne capitale) et certaines

banlieues périphériques sont accessibles aux

touristes, dont Thanlyin, Kyauktan, Twante, Dala

(qui se trouvent de l’autre côté de la rivière),

ainsi que Taukkyan (situé à la sortie de Rangoun

sur l’autoroute en direction du Nord).

 

Etat de Kayah (ou Karenni)(Kayah State)

 

En raison des conflits entre l’armée et l’ethnie

Karenni, l’ensemble de l’Etat était, encore récemment, fermé

aux étrangers, sauf la capitale Loikaw et quelques rares

villages aux alentours. Cependant, son accès

nécessitait obligatoirement une autorisation très

coûteuse, ainsi qu’une escorte militaire. Bonne nouvelle,

les touristes individuels peuvent désormais se rendre à Loikaw et certains

villages se trouvant au sud et ce, sans autorisation.

 

Etat Karen (ou Kayin)(Kayin State)

 

Birmanie-newmai2010 010

 

Dans l’Etat Karen, le régime militaire permet

aux étrangers de visiter la capitale Hpa-An ainsi que

Thamanya (à proximité de Hpa-An, célèbre pour

avoir été dirigée par un moine bouddhiste).

 

Etat Môn (Mon State)

 

Les trois zones du nord de l’Etat sont

ouvertes aux touristes : Kyaiktiyo (là où se trouve

le Rocher d’Or), Thaton et Mawlamyine. Aucune

information particulière ne sera à fournir.

La dernière ville accessible (sans autorisation)

est Thanphyuzayet, ville célèbre pour son chemin

de fer, surnommé « le chemin de fer de la

mort », construit pendant la colonisation

japonaise par des milliers de prisonniers de

guerre et de porteurs asiatiques. La partie de

l’Etat Môn qui se situe au sud de cette ville est

entièrement interdite aux étrangers, y compris la

ville de Ye et le Col des trois pagodes.

 

Région de Tanintharyi (Tenasserim)

(Tanintharyi Division)

 

PICT0539

En règle générale, le territoire est

uniquement accessible par avion vers Myeik (Mergui) et Kawthoung (extrême

Sud) et l’a déjà été par bateau via la Thaïlande

jusqu’à Myeik et Dawei. Grande nouveauté tout de même,

il est possible de se rendre à Dawei depuis Moulmein,

par le train ou par la route. 

Il est également possible d’aller en croisière

dans les îles Andaman, dans l’archipel de Myeik,

mais obligatoirement via une agence de voyage

(qui demandera une autorisation). La zone

frontalière est inaccessible. Seule la zone côtière

de Mergui est ouverte.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle 26/11/2015 09:10

Bonjour Christophe, je projette de rejoindre Thandwe depuis Mrauk-U par la route, est-elle ouverte aux étrangers?
Merci de cette mine d'informations

Christophe 26/11/2015 09:42

Bonjour, pour la route ça doit être ouvert mais ce sera long. Sinon il y a le bateau au moins jusque Sittwe. Christophe

Anne Q 08/11/2015 16:46

Bonjour,
Aprés lecture de votre blog je projette d'aller faire un treck du coté de Mindat, Pouvez-vous m'indiquer une agence ou un guide pour nous accompagner. Nous désirons rejoindre Mindat en bus par nos propres moyens, a ce propos connais -tu la durée du voyage depuis Bagan?
Merci pour votre aide.
Cordialement
Anne

Christophe 08/11/2015 19:18

Bonjour,
Je pars sans guide à chaque fois et Mindat, je n'en ai pas eu besoin. On peut découvrir les femmes tatouées sans faire appel à un guide. Ils sont d'ailleurs très rares à Mindat. Pour le bus, il faut d'abord faire Bagan-Pakkoku, c'est très rapide, puis le matin entre 7 h 30 et 8 h 30, il y a un bus qui part de Pakkoku pour Mindat que l'on rejoint en moins de 6 heures.
Christophe

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents