Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Christophe

Le blog de Christophe

Récit de dix voyages en Birmanie (Myanmar)


Onze choses à savoir avant de partir au Myanmar (août 2013)

Publié le 18 Août 2013, 16:06pm

1. Quatre jours pour célébrer le Nouvel An

burmasuu6-copie-1.jpg

Les Birmans tiennent particulièrement aux festivités de la nouvelle année. Thingyan, connu comme également sous le nom de «festival du jet d'eau», est célébré en Avril. Cette année, il s'est déroulé du 13 au 16 avril. Durant ces quatre jours du Nouvel An, tout s'arrête : les banques, les restaurants, les boutiques. Les plus grandes célébrations sont à Yangon et Mandalay.

 Pendant le Nouvel, tous les lancers et les pulvérisations d'eau sont les bienvenus. Rester sec n'est quasiment pas envisageable. L'eau symbolise le lavage, loin de la malchance et les péchés de l'année précédente.

Le jour du Nouvel An, le quatrième jour du festival, les poissons et les oiseaux sont lâchés, représentant ainsi des actes de mérite et des fêtes sont organisées pour les moines.

2. Le Myanmar possède de superbes plages

PICT0521

Le Myanmar possède 2000 km de côtes et quelques-unes des plus belles étendues de plage en Asie. Beaucoup de plages le long du golfe du Bengale et la mer d'Andaman restent inconnues des touristes et sont encore préservées par les projets de développement.

Beaucoup d'entre elles font face à l'ouest, de sorte qu'il s'y produit de superbes couchers de soleil.

La plus connue est Ngapali Beach, à 45 minutes d'avion au départ de Yangon, où près de 4 km de sable blanc sont bordés de palmiers surplombant la mer d'Andaman. Ici, vous trouverez un certain nombre de grandes stations.

Moins développée est Ngwe Saung, une plage magnifiquement intacte qui est à cinq heures de route de Yangon. Juste à côté se trouve la plage Chaunghta Beach.

Pour les plus aventuriers, il y a possibilité de découvrir de magnifiques plages plus au sud, comme celle de Maungmakan, à proximité de Dawei. Un endroit encore méconnu des touristes et qui, jusqu'à présent, ne dispose pas d'intrastructures hôtelières.

3. L'Internet n'est plus censuré, mais il est encore lent

L'Internet est arrivé au Myanmar en 2000, mais les prix élevés et les connexions lentes font qu'il n'est pas encore largement utilisé.

Sous l'ancien gouvernement, les sites Web tels que YouTube et Gmail ont été bloqués, mais les restrictions ont été levées en grande partie en 2012.

Beaucoup plus populaire que l'Internet sont les téléphones mobiles, même si, là aussi, les prix sont élevés par rapport à d'autres pays asiatiques. Les entreprises informatiques locales font pression pour introduire des cartes SIM moins cher et une percée est prévue pour bientôt.

4. Vous aurez besoin de beaucoup d'argent - et assurez-vous qu'il soit en bon état

birmanie-argent 054

Il y a peu de guichets automatiques au Myanmar. Ainsi les visiteurs doivent apporter beaucoup de dollars américains ou d'euros.

Vos billets verts (comme les euros) doivent être en excellent état. Ce qui signifie pas de plis, de taches, de marques... Un billet qui est plié ou même un peu usé ne vaut rien au Myanmar.

À l'heure actuelle, les cartes de crédit ne sont acceptées que dans les hôtels cinq étoiles et des boutiques haut de gamme et quelques rares restaurants, le plus souvent avec des frais de 2-3% ajoutés à la facture. Mais cela est en train de changer. À la fin de l'année, les cartes de crédit devraient être plus largement acceptées.

La monnaie locale est le kyat (prononcé «tchat») et avec 1 US $, vous obtiendrez environ 900 kyats. La nouvelle note de 10.000 kyats (moins de 12 $ US) est le montant le plus élevé. Soyez donc prêt pour un portefeuille bombé.

5. Un bruit de baiser et vous obtenez une bière !

Quand les Birmans veulent obtenir l'attention d'un serveur ils font un bruit de baiser, généralement deux ou trois baisers courts. C'est le genre de son que vous pourriez faire si vous appelez un chat.

Descendez la rue 19 dans le Chinatown de Yangon et vous entendrez fréquemment ce son de baiser. Cette rue piétonne étroite, est l'endroit où les Birmans viennent boire.

La bière locale se nomme Myanmar beer et son prix est raisonnable : environ 50 cmes d'euro pour un verre de bière.

Dans ces endroits très vivants ne vous attendez pas à voir des femmes. La plupart des femmes birmanes - mariées ou célibataires - restent à la maison le soir. Cela ne veut pas dire que les femmes occidentales ne sont pas les bienvenues. Les Birmans savent que les étrangers ont des coutumes différentes.

6. Les hôtels sont chers

Les tarifs ont augmenté de 350% l'an dernier, ce qui signifie qu'une chambre qui coûtait 25 US $ par nuit en 2011 vaut désormais près de 100 $ US.

C'est une simple question d'offre et de demande. Depuis l'ouverture du pays, les voyageurs d'affaires et les touristes ont afflué à destination du Myanmar. Il y a beaucoup plus de visiteurs - plus d'un million l'an dernier - mais à peu près le même nombre d'hôtels.

Réservez donc votre hébergement bien à l'avance surtout pendant la haute saison, c'est-à-dire en hiver.

7. Les hommes portent des jupes

PICT0233

La robe traditionnelle birmane est le longyi, une jupe enveloppante portée par les hommes et les femmes. Les hommes l'attachent à l'avant et les femmes plient le tissu au-dessus et la fixent sur le côté.

Quant à ce qui est porté en dessous, c'est une question de préférence personnelle. Dans les villes, les hommes portent habituellement des vêtements birmans sous leurs longyis quand ils sortent, mais à la maison, ils le portent comme les Ecossais portent leur kilt.

A la campagne, le sous-vêtement est beaucoup moins fréquent pour les hommes comme pour les femmes. Comme un homme disait en plaisantant : <le longyi est grand et permet une climatisation gratuite. C'est un plus, surtout quand la température estivale atteint les 40 degrés.

C'est tout à fait acceptable pour un étranger de porter le longyi et cela fera sûrement l'objet d'un sujet de conversation.

8. La nourriture est exceptionelle

birmanie-janvier2011 383

Il est considéré comme impoli de manger avec la main gauche, car c'est la main utilisée pour l'hygiène personnelle. .

Ainsi, manger - ainsi que donner de l'argent - se fait toujours avec la main droite.

Un repas typique birman comprend du riz cuit à la vapeur, du poisson, de la viande, des légumes et de la soupe. Tous les plats arrivent en même temps.

Les Birmans utilisent leurs doigts pour mouler le riz en forme d'une petite boule, puis ils le mélangent avec différents plats.

Les repas sont servis avec beaucoup de condiments du sucré au salé.

9. Les trains sont d'une extrême lenteur

PICT0076

Le mauvais état des voies ferrées signifie que les waggons sont particulièrement secoués. Cela rend balade folklorique. Mais les trains sont toujours un excellent moyen de voir du pays, du moins sur certains tronçons.

Les trains du Myanmar sont lents et ont la réputation d'être en retard. La voie la plus fiable, Yangon à Mandalay, prend environ 16 heures, en croisant les doigts pour qu'il n'y ait aucun retard.

Dans les trains de nuit, on a plus de chance d'obtenir de dormir dans un siège en classe supérieure. Il peut y faire étonnamment froid quelques heures après le crépuscule, il est parfois judicieux de porter un vêtement chaud.

Les bus sont généralement une option plus rapide, mais ils sont souvent bondés. Les vols intérieurs sont le moyen le plus confortable pour couvrir de longues distances, mais les prix deviennent de moins en moins abordables.

10. Yangon a un vendeur de journaux à chaque coin de rue

Après cinq décennies sous un régime militaire répressif, les Birmans profitent de leur liberté de la presse retrouvée et montrent un appétit sain pour les nouvelles.

Dans le passé, toutes les publications devaient soumettre leurs histoires à la Division de l'enregistrement de la surveillance de la presse et pour l'approbation. La censure a été progressivement supprimée en 2012 et au début de cette année, le bureau a été officiellement abolie.

Selon l'ancienne junte militaire au pouvoir, le Myanmar avait la réputation d'emprisonner les journalistes qui osaient faire part de leur opposition. L'année dernière a été la première année depuis 1996 durant laquelle aucun journaliste n'a été emprisonné.

Les journalistes birmans qui ont fui le pays, et ont été contraints de vivre en exil, reviennent lentement.

11. Les personnes ayant les dents rouges ne sont pas des vampires

birmanie-janvier2011 386

La noix de bétel à mâcher est un passe-temps national. Les petites échoppes qui vendent les feuilles vertes sont partout.

Les feuilles sont remplis avec des carrés durs de noix de bétel, des épices et parfois une pincée de tabac et ensuite repliées, avant d'être mâchées dans la bouche.

Vous devez mâcher un certain temps avant de sentir l'effet narcotique doux de la noix de bétel.

À environ 5 centimes d'euro, c'est un produit peu cher. Mais il y a un inconvénient. Non seulement la noix de bétel teinte vos dents d'un brun rougeâtre. Par ailleurs, les surplus dans la bouche sont crachés à terre par les Birmans, ce qui fait parfois un peu désordre sur les trottoirs.

 

Notons auss que la noix de bétel très addictif.


Commenter cet article

Irène 09/02/2016 00:12

Bonjour Christophe
Je vous remercie vivement pour votre blog où j'apprends un grand nombre d'informations pratiques.
J'envisage de partir en avril,et, découvre "la fête de l'eau" pendant laquelle tout semble fermé. Est-ce que cela concerne les sites touristiques? peut-on y participer ou bien continuer à visiter ou bien doit-on rester dans son hôtel sans sortir?
Rien n'est indiqué à ce sujet dans les propositions des voyages organisés.
D'avance, je vous remercie pour votre réponse et vous souhaite de mener à bien tous vos projets.
Irène

Christophe 09/02/2016 08:27

Bonjour,
Pendant la fête de l'eau, les sites touristiques sont ouverts, on peut évidemment participer avec les locaux qui ne manqueront de vous arroser. C'est un peu plus animé à Yangon et Mandalay que dans des lieux comme Bagan ou Kalaw... Le petit problème pendant cette période de vacances pour les Birmans, c'est que les bus peuvent être pris d'assaut et certaines guesthouses aussi... car les Birmans commencent à visiter leur pays.
Christophe

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents