Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Christophe

Le blog de Christophe

Récit de dix voyages en Birmanie (Myanmar)


Un voyage qui secoue (mai 2011)

Publié le 20 Juillet 2011, 14:44pm

Un voyage qui secoue de Kengtung au lac Inlé

 

Birmanie-mai2011-242.JPG

 

Je vais sûrement me faire tirer les oreilles quand vous allez apprendre le vol que j'ai pris pour effectuer le trajet Kengtung-Heho. En fait, c'est mon ami birman qui m'a annoncé qu'au niveau tarif, il n'avait pas le choix car le prix était deux fois moins cher que sur les autres compagnies. C'est donc pour l'accompagner sur le même vol et pour lui éviter des frais conséquents que j'ai accepté de voler avec Myanmar Airways.

 

Il a de son côté déboursé 22 000 kyats et pour ma part 50 $. Je sais, tout ça dans les poches de la junte car c'est la compagnie gouvernementale tant décriée et que tout le monde conseille de boycotter.

 

Nous pénétrons dans un Fokker dont l'aspect extérieur est correct. A l'intérieur, ça se gâte. Les sièges sont tous bancals et se rabattent pour un oui ou pour un non. Mon ami soulève un coussin d'un fauteuil, et là surprise, des barres de fer toutes rouillées en dessous. L'avion est aux trois-quarts vide et les instants avant le décollage ne sont guère plus rassurants. Je ne vois personne attacher sa ceinture, comme aucune consigne de sécurité ne sera communiquée. 

 

On est assis depuis même pas trois minutes que l'avion démarre. Et cette fois, du jamais vu : une hôtesse est toujours debout dans l'allée durant le décollage. J'hallucine. 

 

Pendant les 25 minutes de vol, j'ai préféré fermer les yeux et dormir. A peine réveillé par un plateau repas composé d'un croissant sec et d'un bonbon. Au moment de l'atterrissage, l'avion secoue dans tous les sens, mais on arrive sans encombre à Heho. Je respire un grand coup, de soulagement. Il me reste maintenant à rejoindre tout seul le lac Inlé, car mon ami file à Yangon.

 

Comme je m'y attendais, les chauffeurs de taxi réclament toujours 25 000 k pour rejoindre le lac. C'est abusé. Comme aujourd'hui je fais dans l'armée, c'est un militaire à moto qui va me conduire jusqu'à Heho, petite ville sans intérêt (hormis son marché), située à 4 km de l'aéroport. Un petit billet de 1 000 k dans la poche du militaire et nouvelle attente, cette fois, pour un pick-up en direction de Shwenyaung. Véhicule qui va se pointer au moment même où un terrible orage va s'abattre. Le temps de sortir d'un petit resto et de me réfugier dans le pick-up que je suis déjà complètement trempé. Je suis installé au fond, face à un moine et en 5-6 sacs de marchandises, essentiellement du riz. Le véhicule va vite être bondé par des femmes venues faire leurs courses au marché de Hého, qui se tenait ce jour-là.

 

La pluie tombe toujours et de manière continue. La bâche du pick-up est fort appréciable pour se protéger de l'eau. Enfin juste un moment, car au bout de quelques kilomètres, on attaque la montagne et des lacets interminables. Un coup à droite, un coup à gauche. Dans le fond du véhicule, je commence à avoir du mal à respirer et le fait de n'avoir aucune vision sur l'extérieur n'arrange rien. Je ne suis pas le seul dans cette situation : le moine face à moi se tient la tête à deux mains, tandis que sa voisine se protège le nez avec un mouchoir. Ah oui, car j'oubliais, tous les gaz d'échappement se rabattent dans l'habitacle.

 

Enfin, le véhicule atteint enfin Shwenyaung. Je paie les 1 000 k et je retrouve le sourire. A peine descendu, je suis déjà harcelé par des chauffeurs de moto qui veulent me conduire au lac pour un prix assez exagéré. Je ne veux pas me presser et me pose dans un tea-shop. Tout naturellement, un homme se présente à moi et me préviens que le pick-up collectif pour Nyaungshwe part dans cinq minutes, toujours pour 1 000 k. Le soleil a refait son apparition et le parcours va me paraître bien plus calme par rapport à ce que j'ai vécu précédemment. Le lac Inlé me tend les bras pour un repos bien mérité. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents