Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Christophe

Le blog de Christophe

Récit de dix voyages en Birmanie (Myanmar)


La Birmanie, un voyage pas si facile (juin 2012)

Publié le 12 Juin 2012, 18:07pm

Les hôtels sont pleins et deviennent de plus en plus coûteux, les billets de dollar froissés sont sans valeur et les cartes de crédit sont largement refusées : bienvenue en Birmanie, prochaine destination touristique majeure d'Asie.
Bagan

Cette nation d'Asie du Sud-Est - à l'abri des regards internationaux à cause de la junte militaire brutale et de la demande de boycott au voyage de la part de l'icône de la démocratie Aung San Suu Kyi - est devenue un must pour beaucoup de voyageurs.
< Ce pays a été longtemps isolé. Le bouddhisme résonne profondément avec un fort sentiment d'appartenance, non dilué par le tourisme de masse et réchauffé par une hospitalité authentique >, peut-on lire dans le New York Times qui révèle d'ailleurs que la Birmanie se classe dans les 45 meilleures destinations de 2012.

Mais l'afflux de touristes est un défi pour l'industrie du voyage en plein essor dans un pays où une série de réformes politiques n'a pas été compensée par le développement des infrastructures. Les rares hôtels à Yangon, offrant les normes internationales, d'hébergement ont commencé à facturer jusqu'à plusieurs centaines de dollars par nuit, des chambres qui en valaient à peine la moitié, sinon moins, il y a un an. Même les hôteliers admettent que la situation est insoutenable.

< Pour être vraiment honnête sur ce point, je ne pense pas que la Birmanie soit encore prête à faire face à la forte demande du tourisme de masse >, déclare Thomas Lunes, manager à l'hôtel Residence à Yangon. < A l'heure actuelle, nous sommes dans l'incapacité de répondre à la demande. Les gens pourraient penser que s'ils viennent en Birmanie, il auront des vacances à un prix correct. C'est complètement l'inverse >.

Seulement 8 000 chambres dans les hôtels de Yangon
Klaus, un voyageur allemand de 61 ans, rencontré dans une ville proche de Sittwe, a dit qu'il était < déçu > par son troisième voyage en Birmanie.
< Il y a trop de touristes cette fois, même si nous y étions en avril, durant la période où il fait le plus chaud dans ce pays. Les personnels dans les hôtels, sont toujours aussi souriants et prennent soin de nous, mais ils n'ont pas le temps. Sans parler des prix des hôtels qui sont montés en flèche >, ajoute-t-il.

Les arrivées de touristes internationaux ont considérablement augmenté, avec près de 365 000 étrangers dans la principale ville de Yangon en 2011, soit une hausse de 22 % par rapport à l'année précédente et presque le double par rapport à 2003.

Cette année risque encore de voir une nette hausse, avec 175 000 arrivées entre janvier et avril, contre 130 000 durant cette même période en 2011. Selon le ministère de l'hôtellerie du tourisme en Birmanie, il y a seulement 8 000 chambres dans les hôtels de Yangon.

a

Par le passé, la célèbre pagode Shwedagon de Yangon se distinguait par la lenteur de la promenade circulaire autour de la flèche d'or. Promenade qui était essentiellement réservée aux couples locaux, aux enfants et moines en robe. Mais récemment, les étrangers ont semblé être plus nombreux que les habitants. Munis de leur appareil photo et à la recherche du cadre rare pour ne pas inclure une petite troupe de touristes.

Phyoe Wai Yar Zar, de Myanmar Tourisme, a déclaré que < l'afflux du tourisme a également causé une congestion sans précédent dans les hôtels, en particulier à Yangon, et qu'en réponse, ils ont gonflé leurs prix >.

Les occidentaux habitués à la facilité relative de voyager dans d'autres pays du sud-est asiatique, comme la Thaïlande voisine, sont également pris par d'autres symptômes de longues années d'isolement de la Birmanie sous le régime militaire. Il n'y a presque pas de lieu où les cartes de crédit ou les chèques de voyage ne soient acceptés. Résultat : les visiteurs doivent apporter tout l'argent dont ils ont besoin pour leur séjour, sachant que la plupart des achats sont facturés en dollar.

Bien que les récentes réformes ont permis l'installation de changeurs plus officiels en concurrence avec le marché noir, les billets en dollar doivent être nickel, sinon ils sont rejetés. <Sincèrement, il y a eu quelques touristes qui sont arrivés en Birmanie avec des informations insuffisantes et n'ont pas apporté assez d'argent pour leur séjour>, a déclaré Phyoe wai Yar Zar. Et certains même qui faute de liquidités suffisantes ont été contraints de faire demi-tour : direction Bangkok.

Le Gouvernement se démène pour améliorer l'infrastructure touristique du pays, avec des efforts pour construire de nouveaux hôtels et des liaisons de transport correctes dans les destinations touristiques majeures. Sachant que les voyages sont actuellement centrés sur quatre sites principaux reliés par des vols internes : Yangon, le lac Inle dans l'est de l'Etat Shan, les temples de Bagan et Mandalay, la capitale royale.
Voilà quelques détails qui ont toute leur importance et qu'il vaut mieux savoir avant d'envisager un voyage en Birmanie, le pays des pagodes d'or.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents